CAP21 LRC Nouvelle Aquitaine
Accueil > Actualité > Emprunt un taux négatif : tentatives de déstabilisation de l’Europe (...)

Emprunt un taux négatif : tentatives de déstabilisation de l’Europe ?

mardi 10 juillet 2012, par Paul Emique

Cela fait les grands titres de la presse et selon la pensée politiquement correcte il faudrait peut être s’en réjouir.

Ces taux négatifs sont à mettre en perspective avec les taux quasi usuraires appliqués à l’Espagne, à la Grèce et à d’autres pays de la communauté Européenne.

Qu’est ce que cela veut dire ? Comment cela peut il être analysé ?

Une des analyses les plus basiques en est que les "investisseurs" parient sur l’explosion de l’Europe et sa désagrégation. Ils parient sur les états qui pour eux garderont une solvabilité et sur une potentielle plus value.

Ces taux devraient être pris comme ils sont : une spéculation nauséabonde. Que faudrait il faire ? Accélérer la création d’un état fédéral et d’une banque centrale qui serait la seule banque ayant la capacité de financer les états. Cette banque ayant elle seule la capacité de s’approvisionner sur le marché international.

Ce n’est apparemment pas ce qui se passe. Les égoïsmes parlent et l’on se félicite de ce qui va probablement nous ruiner à moyen terme.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0