CAP21 LRC Nouvelle Aquitaine
Accueil > Actualité > Incivilités... petite enfance

Incivilités... petite enfance

mercredi 11 juillet 2012, par Didier Cugy

parler des incivilités est "à la mode"... Il faut lutter contre les incivilités.

Il faut lutter contre toutes ces choses qui rendent la vie invivable. C’est ce que l’on entend dans de nombreuses bouches. Certains vont même à rappeler l’adage "ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse".

Ces propos amènent à poser de nombreuses questions notamment en rapport avec le comportement de nos édiles et des "responsables" qui sont les premiers à pousser des hauts cris vis à vis des "incivilités" notamment celles des enfants.

En effet, la connaissance de la physiologie (discipline largement ignorée des édiles, et des responsables de tous poils) nous apprend qu’il faut respecter un certain nombre de paramètres dont ceux en rapport avec la récupération physique et psychique.

A titre d’exemple, il apparait que pour la prochaine rentrée il serait question de supprimer les siestes dans les moyennes sections de maternelle. Ce au motif que les effectifs des personnels des écoles maternelles ne permettent pas d’assurer les siestes conformément à la règlementation. Les directeurs et directrices, enseignants et autres qui se plaignent aussi des incivilités n’ont apparemment pas conscience du fait que ces décisions constituent une incivilité majeure vis à vis des petits.

La physiologie nous rappelle que les principales conséquences des privations de sommeil sont notamment : la somnolence diurne, les troubles du comportement, les difficultés d’acquisition scolaire, la fatigabilité, etc ......

De même la structure et le besoin de sommeil ne sont pas constants en fonction de l’âge. Le besoin de sommeil évolue progressivement. Le besoin physiologique est de l’ordre de 16h/jour à la naissance, de 12h entre 3 et 5 ans de 10h à 10 ans et de l’ordre de 8h à l’âge adulte. Supprimer la sieste en moyenne section de maternelle revient à mettre les enfants en situation de privation de sommeil.

GIF - 14 ko

En ce qui concerne la structure du sommeil il faut avoir conscience que l’organisation du sommeil évolue d’un mode polyphasique à la naissance vers un mode monophasique (on dort la nuit et on est éveillé le jour) à l’âge adulte. Le besoin de sieste persiste de façon physiologique jusqu’à l’âge de 5 ans.

GIF - 16.7 ko

En dernier lieu on ne peut aussi que rappeler que les situations de privation de sommeil constituent un facteur important dans le développement des anomalies métaboliques aboutissant à la maladie de l’obésité. Pour l’anecdote on ne peut que rappeler que le coût annuel de l’obésité sur le département de la Gironde est actuellement de l’ordre de 200 Millions d’Euros (soit un pont sur la Garonne tous les ans !)

Alors, de grâce, préservons le sommeil des petits !

2 Messages

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0