CAP21 LRC Nouvelle Aquitaine
Accueil > Actualité > Affaire Dati ou les conflits d’intérêts au plus haut niveau du (...)

Affaire Dati ou les conflits d’intérêts au plus haut niveau du pouvoir.

dimanche 14 octobre 2012, par CAP21 Aquitaine

L’affaire Dati est probablement un exemple du genre. Les informations diffusées par la presse et sur les blogs laissent présumer que le père de l’enfant de Mme Rachida Dati serait M. Dominique Desseigne, homme d’affaire propriétaire du Fouquet’s et Pdg du groupe Barrière propriétaire des casinos du même nom.

Rachida Dati a été garde des sceaux pendant deux ans de 2007 à l’été 2009. A noter que durant cette mandature a été lancée la loi sur les paris en lignes (cf communiqué de presse du conseil des ministres du 25 mars 2009). On sait aujourd’hui à quelles dérives a amené cette loi ! La récente affaire mettant en cause les frères Karabatic en témoigne.

La lutte contre les conflits d’intérêts fait partie des grandes nécessité pour la survie de nos démocraties occidentales. L’exemple de cette affaire nous amène à nous interroger sur les possibles conflits d’intérêts qui ont pu surgir durant la période de fonction de Mme Dati. Il semblerait aujourd’hui indispensable que l’assemblée nationale revisite l’ensemble des textes auxquels elle a participé et éventuellement les annuler.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0