CAP21 LRC Nouvelle Aquitaine
Accueil > Santé publique > Désertification médicale > Petits abattoirs, petites maternités même combat.

Petits abattoirs, petites maternités même combat.

samedi 2 novembre 2013, par CAP21 Aquitaine

La fermeture du vollailler mondialisé Tilly-Sabco salco a des conséquences multiples. non seulement en terme de licenciements directs (1000 suppression d’emplois) mais aussi en perte de capacité à "traiter" la production de volaille locale (30000 volailles par jour). On se rend compte que la centralisation, la concentration sont à même d’indure des catastrophes en terme de santé publique. ce de façon indirecte par la perte de la capacité à produire local. L’effet est assez simple à comprendre. Ce qui ne sera pas produit local devra être importé. Les produits importés ne seront plus par définition des produits frais... et seront très probablement chargés de toxiques, pesticides, perturbateurs endocriniens, etc .....

Il est donc aussi indispensable de se mobiliser pour conserver des abattoirs accessibles aux éleveurs. Cette mobilisation est aussi importante que celle pour la conservation des petites maternités.

Sans maternité, sans abattoir, plus d’élevage, plus d’agriculteurs et encore plus de désertification des territoires.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0