CAP21 LRC Nouvelle Aquitaine
Accueil > Crise économique > La Démocratie Consumériste peut elle tuer la Démocratie Républicaine (...)

La Démocratie Consumériste peut elle tuer la Démocratie Républicaine ?

mardi 28 octobre 2014, par Cap21LRC Nouvelle Aquitaine

Depuis maintenant plus de dix ans, notre démocratie fonctionne principalement au rythme des sondages et des faits divers. La politique de l’instantané privilégiant des choix et orientations politiques dirigés par la une du vingt heures, les journaux gratuits (qui dépendent financièrement de groupes de pression liés à l’industrie), les blogs et twitter met à distance de façon très efficace le temps de la réflexion et les discussions nécessaires à l’élaboration de la loi.

Les textes sont élaborés dans l’urgence, la transposition des textes européens et la rédaction des propositions de lois confiées à des stagiaires (c’est l’impression que l’on a en les lisant). Il est fort probable que les règles relatives au vocabulaire à utiliser déterminées par les communicants y fait son oeuvre.

Cette évolution vers une Démocratie Consumériste pose la question du libre arbitre. En effet, les messages portés par les publicitaires. Messages fort bien conçus par ailleurs pour vendre et faire vendre.

Il est alors facile de comprendre comment la Démocratie Consumériste, orientée par des messages élaborés par des communicants compétents n’a plus de Démocratie que le nom et ramène la plupart de nos concitoyens au niveau des adorateurs du veau d’or.

La constitution de notre République précise dans son article 2 "Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.". Comment alors appréhender la place de plus en plus importante du consumérisme ? Le gouvernement du peuple par le peuple est il encore acceptable dans ces conditions ?

C’est bien la question majeure qui est posée. Comment alors préserver la capacité de mise à distance des messages élaborés par les communicants ? Il apparait alors qu’il appartient à l’ensemble de la collectivité (avec ou sans le soutien de l’état en place) d’élaborer des stratégies permettant de conserver une capacité décisionnelle reposant sur des données réfutables.

Il apparait aussi que les positions des extrêmes (Front National, Front de Gauche, etc...) sont des positions simplistes qui ne font que le jeu des communicants liés aux lobbys industriels.

Il apparait alors nécessaire pour le citoyen de se regrouper au sein de mouvements porteurs d’un renouveau Républicain.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0