CAP21 LRC Nouvelle Aquitaine
Accueil > Santé publique > L’islam : un alibi pour le passage du virtuel au réel ?

L’islam : un alibi pour le passage du virtuel au réel ?

mercredi 3 juin 2015, par Paul Emique

Les analyses simplistes des évènements auxquels nous sommes confrontés relatives aux départs de jeunes de toutes origines qui se convertissent pour aller faire la guerre avec Daesh font de l’islam une sorte de "bouc émissaire".

Il est à considérer que nombre des jeunes qui "s’engagent" appartiennent à la génération "DOOM" première génération à jouer dans des mondes virtuels.

Doom, comme les jeux qui suivent WarCraft, Diablo2, etc... Sont des jeux de guerre. Jeux dans lesquels le et les joueurs (en réseau) combattent à mort.

Il est assez surprenant de considérer les propos des supposés djihadiste de l’islam "Nous aimons la mort autant que vous aimez la vie...". Ces propos sont plus conforme aux modes de pensée des joueurs en réseau de la "génération Doom" que de ceux de l’islam.

Les schémas politiques portés par Daesh et les idées de "Califat" sont plus proches de ceux portés par "Prince of Persia"

La question fondamentale que l’on doit alors se poser est celle de l’usage de l’islam comme d’un alibi pour aller faire la guerre "en vrai" et de transposer au réel des modes d’organisation liés au virtuel.

Si la réponse à cette question est positive il parait alors de considérer ce que l’on observe non plus comme un fait politique ou religieux mais comme une pathologie liée au développement des mondes virtuels.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0