CAP21 LRC Nouvelle Aquitaine
Accueil > Actualité > Loi travail : des blocages et manifestations salvatrices ?

Loi travail : des blocages et manifestations salvatrices ?

vendredi 27 mai 2016, par CAP21 Aquitaine

Nicolas Sarkozy avait lancé le bal lorsqu’il disait aux agriculteurs "L’environnement ça commence à bien faire". Pour obtenir la victoire François Hollande a négocié avec EELV et promis la fermeture de nombreuses centrales nucléaires.

Malheureusement, très vite, une sorte de "Real Politik" a commencé à s’enfermer dans le déni. Jean Marc Ayrault en essayant de faire passer son projet de "Notre Dame des Landes". Ceci alors même que le transport aérien constitue un des facteurs importants de dégradation de la haute atmosphère il fait la promotion du transport aérien de masse.

L’arrivée de Manuel Carlos Valls Galfetti à la fonction de premier ministre le 31 mars 2014 est caractérisé par une posture velléitaire et un déni majeur des réalités dans la plupart des grandes orientations politiques qu’il est amené à diriger. La loi santé, l’environnement, l’énergie, le nucléaire, la loi travail...

Les actions engagées par la CGT sont probablement salvatrices quoi que l’on puisse en penser ou en subir les conséquences. En effet, elles mettent de façon crue en évidence la situation de fragilité de notre société "à flux tendus".

L’actuelle politique de relance économique visant à tous prix à retrouver une "croissance" se fait sur la base des vieilles recettes keynesiennes en faisant abstraction de la dépendance énergétique et du fait que le "peak oil" apparait loin derrière nous.

Les ruptures d’approvisionnement grippent la France Ubérisée. En effet, comment fonctionner si l’on n’a plus d’énergie !

Ce mouvement social, même si il peut être dur, voire très dur à vivre a au moins l’intérêt de permettre d’ouvrir les yeux et de comprendre qu’il est indispensable de remettre en cause les modèles économiques actuels (aussi bien en ce qui concerne le travail que la gestion de l’énergie).

Il faut bien à un moment ou à un autre prendre conscience que nous ne pourrons vaincre les défis posés par le changement climatique que par la mise en oeuvre d’une politique plus solidaire engagée dans des réformes structurelles redonnant la capacité d’être, de penser et d’agir à chaque citoyen et non à l’enfermer dans un système normatif excluant celles et ceux qui ne sont pas conformes.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0