CAP21 LRC Nouvelle Aquitaine
Accueil > Santé publique > Désertification médicale > Lettre ouverte d’un jeune médecin généraliste au ministre de la (...)

Lettre ouverte d’un jeune médecin généraliste au ministre de la santé

samedi 15 juillet 2017, par CAP21 Aquitaine

Le quotidien du médecin publie le 15 juillet 2017 la Lettre adressée au ministre de la santé par un jeune médecin généraliste le Dr A .

Ce texte rappelle que 90% des internes en médecine générale ne s’installent pas au sortir de l’internat.. Celui-ci évoque l’humiliation tarifaire. Humiliation évidente avec l’apparition récente de la lettre clef "G" alors que les plus anciens se sont battus pour la reconnaissance de la médecine générale en en faisant une spécialité et que la lettre clef soit la même pour tous les spécialistes (qu’ils soient de médecine générale ou d’autre spécialité) et ont obtenu le C=CS en 2011 (publication au JO du 6 janvier 2011). La pseudo-négociation (qui était plutôt un diktat) conventionnel sous l’égide de Mme TOURAINE (les deux plus gros syndicats CSMF et SML n’ayant pas signé la convention) a aboutit à créer la lettre clef G comme "Généraliste".

A cela s’ajoute l’intrusion permanente de l’état dans l’exercice professionnel avec restrictions des possibilités de prescription selon sa spécialité d’origine : de façon synthétique - 10 ans d’études pour acquérir les connaissances nécessaires au plein exercice et dès l’installation une obligation à ne prescrire que comme on vous demande de prescrire (cela en ne tenant aucun compte des spécificités locales). De façon caricaturale le stylo du prescripteur est tenu par l’assurance maladie sous l’oeil suspicieux du ministère de la santé et de l’économie et des finances.

L’exemple de ce jeune médecin n’est qu’un des signes les plus évident de ce que vivent tous les professionnels libéraux dans notre société actuelle (il est même envisagé une sorte de mise sous tutelle pour des professions qui n’ont rien à voir avec la santé avec par exemple la standardisation des plaidoiries pour les avocats commis d’office)

Moi, jeune généraliste, je ne m'installerai pas by Le Quotidien du Médecin on Scribd

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0