CAP21 LRC Nouvelle Aquitaine
Accueil > Actualité > Grande consultation : Démocratie ou Perversion ?

Grande consultation : Démocratie ou Perversion ?

jeudi 3 octobre 2019, par CAP21 Aquitaine

L’échec de la politique du chiffre (Qu’il faut comprendre comme l’échec de la politique du "management". Le chiffre étant le moyen dont disposent les "manageurs" pour évaluer la réussite de leurs objectifs) montre a quel point l’idée que la compétence technique n’est pas nécessaire à l’exercice du pouvoir est fausse.

Cette idée portée depuis les années Giscard aboutit à des décisions sans stratégie à moyen et long terme ni continuité dans la mise en oeuvre des politiques d’intérêt général. L’administration et les services de l’état (qui ne peuvent fonctionner que dans le long terme) sont remplacés par des structures privées qui fonctionnent principalement dans le court et moyen terme au nom de l’efficacité, de la productivité, de la rentabilité.

Pour permettre un fonctionnement sans vision à long terme (inévaluable à l’échelle des temps des élections) les critères d’évaluation sont établis par rapport à des objectifs à court et moyen terme quitte à ce que ces objectifs soient contraires aux objectifs à long terme.

A un moment, la supercherie éclate et il devient nécessaire de "réformer" la politique d’UBU. L’idée du politique consiste alors à impliquer la "Démocratie" dans le choix face à l’échec. La perversion consistant de cette façon à faire adopter par le jeu de la démocratie les mesures les plus anti-démocratiques sui soient et qui plus sont souvent contraires aux objectifs à long terme de notre république et de ses fondements tels qu’énoncés dans la déclaration des droits de l’homme ou le préambule de la constitution.

Plus que du cirque d’un président en CDD, la priorité est d’avoir une fonction publique forte recrutée sur la base des compétences réelles et disposant de moyens leur permettant de remplir ses missions.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0